Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire des Arts

Ce blog est rédigé par les élèves du lycée de Clamecy en option histoire des arts & Patrimoines


L'ado au mur

Publié par Anaïs L & Clara C sur 15 Novembre 2012, 14:32pm

Catégories : #Art urbain

 

L’œuvre s'appelle « L'ado au mur», c'est un graffiti qui est dans le 13ieme arrondissement de Paris, fait par Miss-Tic. Il a été réalisé en 2006 .

 

      Ce document est une photographie du tag. Sur celui-ci, on peut voir plusieurs couleurs: du noir, du rouge et du blanc. Le blanc qui est en arrière plan met en valeur le noir. On retrouve une phrase en rouge & noir sur chacune des œuvres de Miss-Tic. Sa signature est aussi présente ainsi qu'une femme toujours représentée de face.

On voit clairement que Miss-Tic a utilisé un pochoir pour faire son œuvre .

 

     C'est un portrait de style figuratif, la femme est debout, un pied contre le mur, une main dans la poche et un bras derrière la tête. On peut dire qu'elle pose comme un mannequin dans les magazines.

Miss-Tic a voulu évoquer un jeu de mot avec la phrase « L'ado au mur, une bombe à retardement ». Celui-ci semble travailler la langue en 2 sens. D'un côté, un détournement phonétique et sémantique de l’expression « le dos au mur » en « l’ado au mur », ce qui en soi est un jeu de mots banal. D’un autre côté, l’amalgame de deux formulations, « être une bombe », désignant une femme très sexy, et « bombe à retardement ». Or ce rapprochement d’expression, venant commenter l’image d’une adolescente songeuse appuyée contre un mur, donne une profondeur à cette situation. Ses différents tags soulève des questions: le droit des femmes...

Son approche picturale se distingue par le choix de figures féminines brunes en robe noire assorties de textes où jeux de mots et calembours, malicieux, irrévérencieux, mettent en relief, au premier comme au second degré, un féminisme libertin qui interpelle les regardeurs des deux sexes.Elle nous fait passer des messages par ses œuvres.

 

    Pendant de nombreuses années, Miss.Tic, qui n’avait pas suivi la filière de formation artistique classique, peina à imposer son travail, au départ voué à la clandestinité. Dans le regard des spécialistes comme des passants, son concept d’art de rue n’existait pas ; pire encore, il s’apparentait aux dégradations urbaines, au même titre que les graffitis dénués de toute approche créative.

Maintenant Miss-tic est « célèbre », elle expose dans les galeries et même des timbres dans le même genre que ces graffitis sont sortis .

 L'ado au mur ... nouvelle version - Miss.Tic Ce pochoir a été pris en photo derrière le parc de Choisy dans le 13em, en novembre 2006

L'ado au mur ... nouvelle version - Miss.Tic Ce pochoir a été pris en photo derrière le parc de Choisy dans le 13em, en novembre 2006

Commenter cet article

Archives

Articles récents