Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire des Arts

Ce blog est rédigé par les élèves du lycée de Clamecy en option histoire des arts & Patrimoines


Into the wild

Publié par Paul Couvenant sur 22 Mai 2014, 14:14pm

Catégories : #Cinéma

Into the wild


                                    Into the Wild


Fils de Leo Penn, un acteur et réalisateur américain, Sean Penn né le 17 Aout 1960, fait ses premiers pas au cinéma en 1981 dans Taps.
Il endosse le rôle d'un attardé mental dans Sam je suis Sam, celui d'un père en détresse dans Mystic River de Clint Eastwood, d'un homme politique gay dans Harvey Milk de Gus Van Sant, d'un condamné à mort dans La Dernière marche de Tim Robbins, d'un guitariste comique dans Accords et désaccords de Woody Allen et d'un homme fou d'amour dans She's so lovely de Nick Cassavetes aux côtés de Robin Wright. Il passe derrière la caméra dès 1991 pour The Indian Runner, il a eu 2 fois l’oscar du meilleur acteur pour ses rôles dans Mystic River et dans Harvey Milk. Il est aussi connu pour sa forte personnalité et ses prises de positions politiques notamment contre la guerre en Irak.


Mais c’est de son film into the wild dont nous allons parler aujourd’hui. Sorti le 9 Janvier 2007, il a été nommé pour le césar du meilleur film étranger et pour les oscars du meilleur acteur dans un second rôle et du meilleur montage. Ce film est tiré d’une histoire vraie, environ 95% de ce qui est montré dans le film a vraiment eu lieu. Sean Penn s’est également servi du livre de Jon Krahauer Voyage au bout de la solitude, qui reprend lui-même l’histoire de Christopher McCandless. L’acteur s’est d’ailleurs intéressé à cette histoire dès la fin des années 1990. Il aura donc mis 10 ans pour concrétiser son projet avec l’accord de la famille de Christopher McCandless.


En quoi ce film de Sean Penn, dénonce une société dépendante de la croissance et du matérialisme à travers la vie de Christopher McCandless ?



L’oeuvre fait référence à un thème cher aux américains : le Road Movie. En effet, la majeure partie du film se concentre sur le voyage que Christopher a accompli, l’autre partie nous montre la fin du périple du jeune homme, au sein de l’immensité de glace qu’est l’Alaska.
Le film est divisé en quatre chapitres : l'Enfance, l'Adolescence, la Maturité, la Sagesse. Mais il est aussi chronologiquement désordonné au sein même de ces chapitres avec des flash back et des flash after.
Tout au long du film, la voix off de la soeur de Chris nous accompagne: elle nous raconte comment elle a perçu l’absence pesante, le silence de son frère, elle nous précise également l’évolution mental de ses parents.



Le film compte de nombreuses sublimes scènes avec des paysages d’une grande beauté, le tout accompagné de merveilleuses musiques mélancoliques comme Long Nights mais aussi plus entrainantes comme Society et Hard Sun qui sont des musiques plutôt folk/rock qui donnent une ambiance «routard» renforçant l’aspect road movie du film. Mais c’est sur The Wolf que l’émotion est à son comble, quand la caméra tourne autour de Chris qui lui surplombe les immenses étendues de glace de l’Alaska. 

 

Tout d’abord nous remarquons que Christopher McCandless abandonne tout derrière lui, afin de découvrir qui il est vraiment, il nous fait comprendre par ses actions qu’il en a marre de la société actuelle, des codes, des règles, mais aussi que cette société et le capitalisme et le matérialisme qu’elle entraine empêche l’Homme de montrer sa vraie nature, il ne pouvait rester plus longtemps dans ce « moule social ».

Ensuite nous voyons qu’il abandonne ses parents, en effet nous pouvons remarquer cela lorsque Christopher coupe sa carte d’identité, cette acte montre qu’il renie entièrement son identité et donc qu’il renie ses parents; mais aussi lorsque Ron (un vieil homme qu’il rencontre dans le désert) lui demande où est sa famille, Chris répond alors qu’il ne reste plus que lui; cette scène démontre là aussi un rejet total de sa famille.

En outre, nous voyons que Chris a fait plein de nouvelles rencontres tout au long de son périple, notamment avec Jan et Reiney (un couple de Hippy) et avec Ron Franz qui propose d’ailleurs de l’adopter… Il rencontre aussi une jeune femme,Tracy, jouée par Kristen Stewart, une histoire « d’amour » qui ne se finira pas de façon cliché romantique car Chris a complètement autre chose en tête que de se trouver une copine. Car pour Chris il part simplement à l'aventure pendant quelques temps en Alaska, puis va revenir pour passer du temps avec eux et préfère ne pas passer du temps à se morfondre et à s'attacher trop aux personnes qu'il rencontre, de peur de ne plus jamais avancer.

Tout au long du film on suit Chris dans son voyage vers la solitude, le Nord, l’Alaska. Il est guidé par une motivation profonde, par un idéal qu’il veut vraiment atteindre et il veut creuser cette philosophie de vie, il ne peut plus supporter le monde social. "Est-ce que je vis vraiment, où est-ce que je me contente d'entrer dans un stéréotype social quasiment obligatoire ?"


Ce film met en lumière la quête de Chris à la recherche de son idéal de vie, vers la solitude la plus totale et la découverte de lui-même, délaissant le système sociétal dans lequel il vivait. De plus, ce film est aussi une ode à la nature, à sa beauté, à son harmonie avec le bonheur. Mais comme il le comprend à la fin, peut-on arriver à un bonheur entier dans la solitude ou doit-on le partager ?
 

Sitographie :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Into_the_Wild
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sean_Penn
http://ameliepinset.wordpress.com/2012/04/06/le-retour-a-la-nature-une-quete-dauthenticite-quelques-regards-philosophiques-sur-le-film-into-the-wild/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sean_Penn
http://www.senscritique.com/film/Into_the_Wild/477776
+ Bonus du film http://www.dailymotion.com/video/xiys1n_into-the-wild-sean-penn-making-of_shortfilms
+ le livre de Jon Krakauer

Commenter cet article

Archives

Articles récents