Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Histoire des Arts

Ce blog est rédigé par les élèves du lycée de Clamecy en option histoire des arts & Patrimoines


Le Supplice de Jane Grey , 1853

Publié par Premières L Amandine à la rédaction sur 10 Novembre 2014, 16:23pm

Catégories : #Premières

Le Supplice de Jane Grey , 1853

Le sacrifice de Jane Grey est un thème poignant , émouvant qui relate une histoire vraie : Jane est surnommée la " Reine de 9 jours " car elle a 16 ans au moment de son éxecution. Elle incarne dans le tableau de Paul Delaroche la jeunesse , l'innoncence. A travers la mise en scène de Delaroche on va pouvoir rentrer dans l'intimité de l'histoire.

A l'aide des lignes de forces , nous pouvons remarquer les différentes parties du tableau :

- Les femmes endeuillées sont isolées dans la partie gauche du tableau. La femme assise porte son regard vers l'extérieur du tableau offrant au spectateur une échappatoire.

- Le regard du boureau suit la diagonale et se pose sur la jeune condamnée

- L'intersection tranche le cou de la jeune femme qui est sur le point de mourir

Le Supplice de Jane Grey , 1853
Le Supplice de Jane Grey , 1853
Le Supplice de Jane Grey , 1853

Les couleurs - 3 couleurs dominantes : le rouge ( marron - orange ) , le noir et le blanc.

Le rouge : c'est la couleur du boureau qui symbolise la mort . C'est celui qui va verser le sang. Il la porte sur son collant , son couvre-chef , et sa cocarde. ( Delaroche porte un attention porticulière au modelé des mains )

Zone rougâtre : La femme éffondrée sur le coté gauche. Son vêtement est richement orné.

On retrouve le noir, symbolisant le deuil sur la femme de dos , sur le prêtre avec sa cape , sur la drap de scène ainsi que sur le boureau.

Le blanc : il symbolise la pureté , la jeunesse , l'innoncence. On retrouve principalement cette couleur sur Jane Grey

On peut remarquer un drap noir au sol qui cherche à dissimuler une estrade en bois, on peut imaginer que celui-ci préservera le sol des tâches de sang cette protection est renforcée par l'amas de paille.

L'ambiance générale du tableau est austère et froide, nous remarquons un contraste entre les ornements nobles du mur, la colonne en arrière-plan, ainsi que les tenues des personnages, et la hâche d'apparence rustique.

A l'arrière-plan, nous pouvons distinguer un escalier. Ce dernier nous renseigne sur la place de la scène : en hauteur.

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents